Aspic-Vénom
Bienvenue sur le forum du clan Asp* veuillez s'il vous plais vous enregistrer ou vous connecter pour bénéficier des fonctionnalités du forum.
Fun & Fairplay
Compteur de pages visitées

[DOSSIER] Quelles études pour quels métiers ?

Aller en bas

[DOSSIER] Quelles études pour quels métiers ?

Message par Gaamer78 le Lun 2 Jan - 16:28

Imaginer, dessiner, créer, innover, jouer... L'univers des jeux vidéo vous fait rêver ? Ce dossier est fait pour vous.

Bien qu'en pleine expansion depuis 10
ans, l'industrie mondiale des jeux vidéo est en manque de souffle ces
dernières années : après une hausse symbolique de 0,1 % en 2008, elle
devrait subir une croissance négative pour l'année 2010 (-0,1 %). Le
marché français n'est pas épargné avec un recul en 2009 de 11,4 % par
rapport à 2008.


Quelles répercussions sur l'emploi en France ? Est-ce risqué de travailler dans le monde des jeux vidéo aujourd'hui ?




Avant de parler des débouchés du
secteur, nous vous présenterons le large éventail des métiers des jeux
vidéo, ainsi que les études et formations présentes en France (voire
au-delà) pour vous permettre de décrocher le job de vos rêves.


Du scénariste au programmeur, en passant
par le testeur, le monde vidéoludique est très vaste. La création et la
production d'un jeu vidéo est un processus long et complexe, qui
mobilise de multiples compétences et des centaines d'acteurs
spécialisés.


Pour vous présenter au mieux les
différentes formations, nous distinguerons quatre catégories de métiers :
les créatifs (scénariste, game designer, infographistes, etc.),
les gestionnaires (chef de projet, chef de produit, etc), les
ingénieurs (programmeurs, testeurs, etc.), et les métiers connexes
(journalistes, vendeur, etc.). Ces catégories, pour le moins arbitraires
et simplistes, n'ont pour seul but que de clarifier ce dossier et en
faciliter sa lecture.




Les créatifs :




  • Scénariste

Le scénariste est sans conteste l'un des
piliers de l'équipe de conception du jeu. Il est quasiment
indispensable : tous les jeux (à l'exception des simulations sportives)
reposent sur une histoire, des personnages, des rebondissements... Son
rôle n'est pas des plus minces. Il doit imaginer toute la trame du jeu
: l'histoire, l'ambiance, l'environnement, les personnages, les
dialogues, mais aussi les réactions du joueur, son interaction avec les
personnages, les conditions pour progresser à travers les différentes
étapes du scénario. Bien sûr, il peut être assisté par exemple par un
dialoguiste pour l'écriture des dialogues, mais sa mission reste
considérable. Le scénario est la base de conception du jeu. Le
scénariste coopère régulièrement avec le Game Designer dont le savoir faire est indispensable à l'œuvre du scénariste.


Ce métier, vous l'aurez compris,
nécessite des qualités de rédaction, mais aussi d'imagination, de
créativité, et des aptitudes au travail d'équipe. Au niveau de la
formation, aucune n'est spécifique, les scénaristes viennent de divers
horizons : écrivain de BD, journaliste, historien, scénariste dans le
cinéma, membre de l'équipe de conception d'un jeu, etc.


Quant à la rémunération, elle varie
selon les studios, les jeux, et bien sûr le succès du jeu, chaque vente
augmentant les droits d'auteurs. Le scénariste aurait un revenu annuel
d'environ 18 500 €, en plus des droits d'auteurs (1 à 5 % des ventes)1.





  • Game Designer :

Métier récent, probablement l'un des plus intéressants et des plus recherchés, le Game Designer
va donner la personnalité, l'originalité du titre. Il se fonde sur le
scénario pour donner forme au jeu. Il conçoit l'univers du jeu
(personnages, objets, environnements, etc.), et le gameplay qui
régit cet univers. C'est-à-dire qu'il définit et réalise les mécanismes
ludiques, le niveau de difficulté, qui vont rendre appréciable (ou pas
!) de jouer au titre.


Il est l'élément clé autour duquel
gravite toute l'équipe de conception. Ce métier nécessite une solide
expérience (avoir déjà participé à la conception de plusieurs projets).
Il est dès lors difficilement accessible au sortir des études. Les Game Designers commencent parfois programmeurs, level designers, voire testeurs. Une formation est exigée, au minimum Bac +2, dans les graphismes ou l'informatique. Le Game Designer,
en plus de l'expérience, doit avoir une excellente culture
vidéoludique, de l'imagination, de la créativité, et du culot pour
s'imposer : les places sont chères.


La rémunération varie selon
l'expérience, le studio, et le succès du jeu. Le salaire est aux
environs de 1 500 € pour les débutants, monte jusqu'à 3 500 € après
plusieurs années d'expérience, voire bien plus si le Game Designer touche une partie des ventes. Encore une fois, ces chiffres, purement indicatifs, varient selon les enseignes et le profil du Game Designer.





  • Level Designer :

Le Level Designer, comme son nom
l'indique, est spécialisé dans l'élaboration d'un niveau du jeu. Il
définit les diverses possibilités d'évolutions du joueur,
l'environnement, les objets, le tout en accord avec le cahier des
charges fixé par le Game Designer (avec qui il collabore en
permanence). Membre à part entière de l'équipe de conception, ce métier
peut constituer un tremplin vers un futur poste de Game Designer, grâce à l'expérience accumulée à chaque projet.







  • Graphiste et Infographiste 2D/3D

Le graphiste 2D ; en se fondant sur le scénario, le Game Designer,
et la direction artistique ; dessine les personnages, les tenues, les
objets, les décors, etc. Ces dessins sont réalisés aussi bien à la main
qu'à l'ordinateur (Photoshop, Maya, etc.) pour le passage
en 3D. L'infographiste se charge de la modélisation (représenter le
dessin en plusieurs dimensions) et du rendu (texturer les éléments), à
l'aide de logiciels 2D et 3D, mais aussi et surtout à l'aide d'une
grande créativité.


Le monde du graphisme est très vaste, et
très spécialisé. Consulter les offres d'emplois suffit pour s'en
apercevoir. Les studios de développement, notamment les plus grands,
sont à la recherche d'artistes aux fonctions très pointues, telles que
modeleurs de personnages, ou bien artistes spécialisés dans les décors,
ou encore coloristes/illustrateurs (colorisation des éléments de décors,
des personnages, objets...).


Le graphisme et l'infographisme se
rapprochent plus d'un grand domaine, où évoluent tous les emplois liés
aux dessins/graphismes et à la modélisation 2D et 3D, que des métiers à
part entière. Cette branche, considérable, rassemble une grande partie
des métiers du jeu vidéo. De nombreuses formations existent (et sont
requises) dans ce domaine, toutefois le talent individuel (outre les
compétences en graphisme) est primordial, et demeure décisif pour
"percer".






  • Animateur

L'animateur a pour mission... d'animer !
À partir du travail réalisé par les infographistes, l'animateur
s'occupera essentiellement de la mise en mouvements des personnages,
voire des objets, en plusieurs dimensions. Ce travail repose en grande
partie sur la maîtrise de logiciels 2D et 3D, mais aussi sur une culture
artistique solide, et un certain sens de la mise en scène.


De nombreuses formations artistiques
sont spécialisées dans l'animation, elles rejoignent celles du cinéma,
notamment du dessin animé. Dans la mesure où les jeux de dernière
génération cherchent à mettre en place un scénario, des personnages
toujours plus complexes et réalistes, l'animateur est un métier
recherché par les studios de développement. Un animateur débutant gagne
environ 1400 € nets par mois.





  • Sound Designer et musicien

Deux métiers sont à distinguer dans l'univers du son. Le premier, le Sound Designer,
s'occupe des bruitages, de l'ambiance sonore du jeu. Aussi bien pour un
jeu de tennis que pour un film d'horreur, son rôle est capital pour le
rendu final du jeu. Le second, le musicien, réalise des compositions
pour certains passages du jeu. Ses services sont souvent payés par
forfait, c'est-à-dire qu'il n'est pas salarié au sein d'une maison
d'édition ou d'un studio, mais qu'il travaille simplement sur un projet.
Autant dire qu'une activité en parallèle est parfois nécessaire.


Au niveau de la formation, aucune n'est
spécifique au métier de musicien de jeux vidéo, mais un BTS audiovisuel,
une école de musique, un passage en conservatoire sont autant
d'exemples de formations qui existent pour ce travail.



  • Directeur artistique

Le "DA" est responsable de l'ensemble
esthétique de jeu. Il fixe les lignes directrices en terme de
graphismes, de musiques, d'ambiances, en collaboration avec le Game Designer
et le scénariste. Il s'assure ensuite que son équipe (graphistes et
animateurs) se tient à ce cahier des charges. Il est garant de la
qualité esthétique du titre, il veille à l'assemblage et la cohérence de
chaque élément graphique au sein du jeu.


Ce poste à responsabilités, en plus
d'une formation artistique reconnue, requiert plusieurs années
d'expérience au sein de plusieurs projets. Un directeur artistique
perçoit environ 2 200 € par mois dans les premières années, tandis qu'un
DA affirmé et reconnu peut gagner plus de 5 000 € par mois.




1 : les estimations de salaires de ce dossier sont tirés du livre "Les métiers des jeux vidéo", l'Etudiant,
édition 2008. Ils sont à prendre à titre purement indicatif, car
relatifs à l'expérience, l'employé, le profil du travailleur, etc.





--------------------------------------------------------------------------------

Play for FUN, not for COMPETITION ~ Gααмєя78

#voix de ZARMAfloby ON# Wesh Wesh Company! #voix de ZARMAfloby OFF#
avatar
Gaamer78
Admin
Admin

Team : Modérateur/Newser/ Asp* BF3/[MGTL] DCUO
Masculin Messages : 4040
Date d'inscription : 26/08/2010
Age : 25
Localisation : Brest

http://www.films-dvdrip.com/fr/in.php?id=3

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DOSSIER] Quelles études pour quels métiers ?

Message par Gaamer78 le Lun 2 Jan - 16:32

Les gestionnaires :


  • Chef de produit

Le chef de produit s'occupe en premier lieu de la dimension marketing du
jeu. Il est responsable et doit organiser la promotion complète de ce
dernier, avant et après sa sortie. Il gère le budget à sa disposition
pour établir la meilleure stratégie marketing possible avec en vue un
seul objectif : susciter le buzz et faire gonfler les ventes. Les outils
à sa disposition sont nombreux : affiches, spots publicitaires, site
officiel, "release" régulières de captures, d'infos sur le jeu, etc. La
créativité et le dynamisme sont les qualités primordiales du chef de
produit. Le métier est relativement éloigné du processus de
développement et de création du jeu, car c'est c'est une activité
essentiellement commerciale. Les chefs de produit sont en effet issus
pour la plupart d'écoles de commerce, ou encore de master marketing. Une formation minimum bac + 3 sera exigée. Un chef de produit débutant gagne environ 1 500 € nets.





  • Chef de projet

Probablement le métier des jeux vidéo le
plus polyvalent, le chef de projet doit s'assurer du bon développement
du jeu, tout en respectant les délais, le budget, et les cahier charges
fixés. Son rôle est avant tout celui d'un manager : il doit
coordonner ses équipes, prévenir et régler les problèmes, contrôler,
fixer des objectifs, allouer les ressources disponibles, le tout pour
mener à bien et à temps le développement du jeu. Il est dès lors
impliqué dans tous les domaines du processus de création du jeu, il
"touche" à tout. Il assure également la communication avec les éditeurs
et constructeurs. Il doit aussi faire face et gérer les situations de
crises, les retards et les imprévus de dernière minutes, etc. Imaginez
le chef de projet de GT5 !
Le chef de projet est donc un métier de
superviseur, qui nécessite une parfaite maîtrise des subtilités du
processus de création d'un jeu. Les chefs de projet sont d'ailleurs
issus en grande partie de promotions internes : commencer dans l'équipe
de développement est en effet le meilleur moyen pour s'initier au
métier. Pour espérer décrocher ce job à la sortie des études, une
formation longue est exigée, par exemple une école de commerce, de
gestion, ou encore de management. Dans ses début, le chef de projet
serait environ rémunéré 1 600 € nets, une fois confirmé, son salaire
peut aisément dépasser 3 000 €.







Les ingénieurs :


  • Testeur

Le rêve de tout joueur passionné ?
Jouer, jouer et encore jouer. Le métier de testeur, idéal à première
vue, est un travail exigeant et rigoureux. Son rôle est d'exploiter le
jeu sans relâche pour traquer bugs et anomalies qui apparaissent lors du
développement. Il a également pour mission d'évaluer la difficulté
globale de chaque niveau. Il consigne ses remarques et les bugs décelés
dans des rapports à destination des programmeurs. Le testeur a donc un
rôle uniquement "interne", il n'est pas à confondre avec le journaliste
vidéoludique qui "teste" les jeux une fois mis en vente sur le marché,
et rédige des critiques pour des magazines ou des sites spécialisés.
Activité parfois répétitive, voire assommante (même les mauvais jeux
sont à tester !), le testeur est loin d'avoir "la belle vie". Le métier
constitue toutefois une porte d'entrée dans l'univers vidéoludique.
Aucune compétence particulière n'est exigée en dehors de vos talents de
joueurs et la rémunération varie autour de 1 200 € par mois.





  • Programmeur

Le programmeur, à l'aide de nombreuses
lignes de code informatique, met en place tous les mécanismes qui, dans
un jeu, permettent aux graphismes, aux bruitages "d'agir" en conséquence
des actions du joueur. Par exemple, quand on donne un coup de batte de
baseball dans une vitre, il faut qu’elle casse. Le champ d'action du
programmateur est donc très vaste, il conditionne le rendu graphique, le
gameplay, l'intelligence artificielle, etc. Il existe donc une grande diversité de programmateurs :



  • Les programmeurs graphiques pour tout ce qui touche au visuel ;
  • Les programmeurs moteurs qui organisent toute la structure et l'adapte au matériel ;
  • Les programmeurs outils pour tous les outils d’édition à destination des artistes, level designers etc ;
  • Les programmeurs gameplay pour toutes les mécaniques de jeu.

Pour accéder au métier de programmeur,
des études en informatique avec minimum Bac +2 sont indispensables, mais
l'idéal pour décrocher le job reste la qualification d'ingénieur
acquise suite à l'intégration d'une école d'ingénieur (Bac +5). La
rémunération varie selon le poste, le grade et le studio du
programmateur.




Métiers connexes:


  • Vendeur

Le métier de vendeur dans une enseigne
spécialisée n'est pas réellement rattaché au monde du travail
vidéoludique : seules des études de commerce ou un diplôme en vente
suffisent pour postuler dans un magasin spécialisé en jeux vidéo, même
si des connaissances en la matière sont recommandées.



  • Journaliste

Rédacteurs en chef, pigistes,
rédacteurs, correcteurs... La rédaction d'un website, ou d'un magazine
spécialisé dans les jeux vidéo ne diffère pas tellement d'une rédaction
classique. Le rédacteur est rattaché à un magazine, ou un website avec
un salaire fixe attitré chaque mois. Il rédige des tests, des news sur
l'actualité vidéoludique, etc. Pour espérer décrocher un tel job, les
écoles de journalisme constituent la voie royale, même si de nombreux
parcours alternatifs existent (BTS, IUT...). Avant de devenir
rédacteurs, de nombreux journalistes commencent par être pigistes : leur
salaire varie selon le volume écrit, ils sont rémunérés au signe ou au
forfait, ils peuvent travailler pour plusieurs groupes. Leur paye varie
donc chaque mois, en fonction de leur mobilité, des offres qui leur sont
proposées, de l'actualité vidéoludique, dynamique ou non...



  • Attaché de presse

Les attachés de presse ont pour mission
de "vendre" le jeu, c'est-à-dire tout faire pour que la presse, le grand
public, reçoivent le titre favorablement. Ils sont ainsi responsables
de la stratégie de "com' " qui précède la sortie du jeu. Les attachés de
presse font le lien entre l'éditeur et la presse.






Une fois les métiers connus, l'important reste de savoir quelle formation suivre pour décrocher le job souhaité.

--------------------------------------------------------------------------------

Play for FUN, not for COMPETITION ~ Gααмєя78

#voix de ZARMAfloby ON# Wesh Wesh Company! #voix de ZARMAfloby OFF#
avatar
Gaamer78
Admin
Admin

Team : Modérateur/Newser/ Asp* BF3/[MGTL] DCUO
Masculin Messages : 4040
Date d'inscription : 26/08/2010
Age : 25
Localisation : Brest

http://www.films-dvdrip.com/fr/in.php?id=3

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DOSSIER] Quelles études pour quels métiers ?

Message par Gaamer78 le Lun 2 Jan - 16:35

Tout commence par... le diplôme. Il est
devenu indispensable pour la plupart des métiers vidéoludiques. Il reste
également la meilleur garantie pour décrocher des premiers stages.
Voici une panoplie des différents cursus qui s'offrent à vous.







Source : onisep

Ce schéma représente les différentes
voies qui existent après l'obtention du bac : les formations courtes et
professionnalisantes en bac +2 (BTS, DUT, DEUST) et les formations plus
longues, bac +5, à l'université (Licence + Master) ou en école.
Décrocher le BAC ne suffit plus pour décrocher un travail, l'employeur
exige des acquis un domaine spécifique : le graphisme, le son, ...


La formation professionnelle :

BTS


Formation sélective à l'issue du bac, le
BTS se déroule sur 2 ans, il délivre un enseignement général et
théorique en plus d'une formation fondée sur la pratique (stage de 8
semaines à 10 semaines). Dans le domaine de la création multimédia,
plusieurs BTS existent :



  • BTS communication visuelle (+ option multimédia) ;


  • BTS communication et industries graphiques ;


  • BTS design d'espace.

À l'issue d'un BTS, nombreux sont ceux
qui continuent (20 % des étudiants), notamment en se spécialisant avec
une troisième année d'étude en licence professionnelle. Cette année
supplémentaire et le surplus de compétences qu'elle offre aux étudiants
multiplient les perspectives d'emploi. Quand les BTS forment le plus
souvent des techniciens, une année supplémentaire en L3 pro ouvre à des
postes tels qu'assistant de chef de projet, pour à long terme devenir
soi-même chef de projet.


À l'issue des deux années que
constituent le BTS, il est également possible de rattraper une école
(sur concours et parfois sur dossier), pour poursuivre jusqu'à bac+5.
Ces parcours sont plus rares car plus difficiles, mais ils offrent une
formation solide pour décrocher l'emploi souhaité.


DUT et DEUST


Le DUT est également un parcours à
vocation professionnelle en deux ans après obtention du bac. Quelles
différences avec le BTS ? Le DUT est sollicité en majorité par des
bacheliers généraux, il offre une formation dans un domaine
professionnel plus large que le BTS (plus spécialisé) et bien qu'il
conduit également à une insertion professionnelle rapide, il permet
aussi de poursuivre ses étude pour rejoindre une troisième année de
licence pro. Dans le domaine des jeux vidéo, plusieurs DUT existent. En
voici quelques-uns :



  • DUT informatique (+ option imagerie numérique) ;


  • DUT Services Réseaux Communication (SRC) ;


  • DUT communication (+ option journalisme).



Après l'obtention du DUT, la plupart des
étudiants poursuivent leur études (60% d'entre eux), pour intégrer une
école en admission parallèle (bac+2) ou pour faire une troisième année
de licence pro.








L'université :


  • Licence
Les licences constituent le premier
palier du système européen LMD (Licence/Master/Doctorat). Porte
privilégiée pour accéder aux masters en bac+3, les licences proposent un
vaste choix d'étude dans le domaine de la création. Nous pouvons par
exemple citer :





  • Licence arts et technologies de l'image (Université Paris Cool ;
  • Licence audiovisuel et multimédia (Valenciennes) ;
  • Licence information et communication technologie numérique (Avignon) ;
  • Licence d'arts plastiques (Université Paris 1).






  • Master



Afin de se spécialiser et se
professionnaliser, le master s'impose suite à la licence. Ici également,
les choix ne manquent pas, domaine technique (programmeur, développeur,
etc.) ou créatif (directeur artistique, game designer,etc.), de nombreux masters existent, dont parmi eux :





  • Master sciences et technologies, mention informatique spécialité multimédia (Bordeaux) ;
  • Master mention informatique, spécialité RADI à Caen (réseaux, applications documentaires et images) ;
  • Master informatique spécialité image (Lyon 1);
  • Master création et édition numérique (Paris Cool ;
  • ...




À noter également, des formations
telles que l'IUP (Institut Universitaire Professionnalisé) et MST
(Maîtrise de Sciences et Techniques) peuvent également constituer un
tremplin vers les métiers vidéoludiques.






Les écoles :


  • Les écoles de jeux vidéo
Encore peu d'écoles sont entièrement consacrées aux jeux vidéo. Précurseur dans son domaine, l'école de Valenciennes, SupInfoGame,
est devenue une référence dans le milieu. Elle jouit d'une excellente
réputation qui permet à ses étudiants de s'insérer rapidement sur le
marché du travail. Formation qui se déroule sur 4 ans, elle est
accessible sur concours à la sortie du bac (cycle initial), ou en cycle
supérieur en bac +2. La dernière année est principalement consacrée à
l'élaboration d'un projet en équipe : prototype de jeux vidéo, etc.


Pour plus d'information : http://www.supinfogame.com/


  • Les écoles d'art

Cursus plus généraliste, mais avec possibilité de se spécialiser grâce aux options (design,
art, communication), les écoles d'art constituent une formation de
prestige qui sont un bon tremplin vers les métiers du jeu vidéo. Elles
sont accessibles à la sortie du bac, en 1ère année, d'autres proposent
également une admission après deux ans d'études. Elles délivrent un
diplôme en bac +5. Parmi les plus prestigieuses, les trois parisiennes,
où la sélection est rude :





  • L'ENSAD (École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs) ;
  • L'ENSBA (Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts) ;
  • L'ENSCI (École Nationale Supérieure de Création Industrielle).


Mais aussi des écoles privées, très cotées pour certaines :


  • ESAG Penninghen (École Supérieure de design, d’Art Graphique et d’architecture intérieure) ;
  • L'ECV (École de Communication Visuelle) ;
  • ...




Créativité, imagination, motivation,
mais aussi une très bonne maîtrise de langue française seront autant de
qualités exigées par ces formations.




  • Les écoles d'ingénieurs
Un diplôme d'ingénieur constitue un
atout de poids sur le marché du travail. Dans le domaine vidéoludique,
les écoles d'ingénieurs avec une spécialisation multimédia seront les
plus adaptées. La grande majorités de ces écoles sont accessibles en bac
+2 sur concours, après une classe préparatoire, privilégiée pour les
bac S. Certaines proposent également une admission parallèle en deuxième
année pour les BTS, DUT, mais les places sont chères. Elles délivrent
un diplôme lors de la 5ème année d'étude, celles-ci étant largement
consacrée aux stages dans les entreprises du secteur, avec pour espoir
de décrocher un CDI par la suite. Les écoles d'ingénieurs sont
nombreuses en France, parmi celles spécialisées dans le multimédia nous
pouvons citer :





  • ENSICAEN spécialité information (École Nationale Supérieure d'Ingénieurs de Caen) ;
  • L'EPITA à Paris (École pour l'Informatique et les Technologies Avancées) ;
  • L'IMAC à Marne-La-Valée (Image, Mmultimédia, Audiovisuel, Communication) ;
  • ...

--------------------------------------------------------------------------------

Play for FUN, not for COMPETITION ~ Gααмєя78

#voix de ZARMAfloby ON# Wesh Wesh Company! #voix de ZARMAfloby OFF#
avatar
Gaamer78
Admin
Admin

Team : Modérateur/Newser/ Asp* BF3/[MGTL] DCUO
Masculin Messages : 4040
Date d'inscription : 26/08/2010
Age : 25
Localisation : Brest

http://www.films-dvdrip.com/fr/in.php?id=3

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DOSSIER] Quelles études pour quels métiers ?

Message par Gaamer78 le Lun 2 Jan - 16:37

Un secteur dynamique et innovant, mais un petit secteur.

En forte croissance au cours de la
dernière décennie, le monde du jeu vidéo, s'il fait du chiffre, reste
toutefois un petit univers qui regroupe moins de 500 entreprises en
France.
Second marché européen avec un chiffre d'affaires estimé à 3
milliards d'euros pour 2011, il représente 10 000 emplois répartis sur
le territoire. C'est peu. En comparaison, le monde de la banque embauche
400 000 personnes. Peu d'emplois, mais beaucoup de demandes, les places
sont chères, et la sélection rude. Résultat, trouver un métier sans
diplôme spécialisé devient aujourd'hui de plus en plus compliqué. Deux
années d'études, au moins, semblent ainsi indispensables, et plus la
durée des études est longue, plus les chances de décrocher le métier
recherché sont grandes. Aujourd'hui les bac +5 sont majoritaires dans
l'univers des jeux vidéo :







Les métiers et les débouchés, mais où ?




En France, les emplois liés au jeu vidéo
sont géographiquement cantonnés dans leur très grande partie à quelques
grand pôles sur le territoire. L'île de France (précisément Paris) est
le premier d'entre eux avec 130 entreprises et 2500 employés. Rhône
Alpes (Lyon) avec ses 30 entreprises et 1500 employés constitue une
autre région clé. De nombreux emplois sont également disponibles à
l'étranger, notamment sur les plus gros marchés : les États-Unis, ou le
Canada. Par exemple, Ubisoft, éditeur français, compte 4 500 employés, et seuls moins de 800 travaillent en France.


Parmi tous les domaines spécialisés que
regroupe le monde des jeux vidéo, la programmation constitue le vivier
d'emplois le plus important, car elle constitue une bonne partie des
effectifs d'un studio. Les métiers artistiques, de création,
(infographiste, Game Designer, etc.) sont eux aussi une part considérable des effectifs d'un studio. Le Game Designer représente l'un des métiers les plus prisés, les places, peu nombreuses, sont chères.



En conclusion, le secteur des jeux
vidéo, en pleine dynamique pour les années à venir, reste un petit
univers en France. Si les débouchés existent, ils restent limités. La
concurrence est rude. Plusieurs années d'études et un diplôme conséquent
seront donc vos meilleurs atouts pour décrocher le métier de vos rêves.
Si le diplôme est essentiel, les professionnels accordent également une
grande importance à la réalisation antérieure de travaux personnels,
qui se révèle souvent décisive sur un CV lors du choix d'un recruteur.


Maintenant, à vous de jouer !


En savoir plus :



Voici quelques ouvrages, complets et très utiles pour plus d'informations :


  • Les métiers d'Internet et des jeux vidéo, ONISEP, 2009, 116p ;
  • Les métiers des jeux vidéo, Jean-Michel Oullion, L'Etudiant, 2007, 211p.

L'Agence Française pour le Jeu Vidéo propose également sur son site internet (http://www.afjv.com/index.php) des fiches sur chaque métier, avec des interviews de professionnels très intéressantes.

--------------------------------------------------------------------------------

Play for FUN, not for COMPETITION ~ Gααмєя78

#voix de ZARMAfloby ON# Wesh Wesh Company! #voix de ZARMAfloby OFF#
avatar
Gaamer78
Admin
Admin

Team : Modérateur/Newser/ Asp* BF3/[MGTL] DCUO
Masculin Messages : 4040
Date d'inscription : 26/08/2010
Age : 25
Localisation : Brest

http://www.films-dvdrip.com/fr/in.php?id=3

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DOSSIER] Quelles études pour quels métiers ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum