Aspic-Vénom
Bienvenue sur le forum du clan Asp* veuillez s'il vous plais vous enregistrer ou vous connecter pour bénéficier des fonctionnalités du forum.
Fun & Fairplay
Compteur de pages visitées

nouvelle console de sony

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

nouvelle console de sony

Message par feifong le Jeu 9 Juin - 11:38

Elle s'appelle :
La PlayStation Vita


C'était la seule étoile de la conférence Sony
: la NGP, devenue Vita par la grâce du marketing, a crevé l'écran
durant une bonne partie de l'allocution du fabricant de la PlayStation.
A ceux qui auraient hiberné durant les derniers mois, rappelons que la
Vita embarquera de nombreuses améliorations d'usage par rapport à sa
grande soeur, la PSP. Deux sticks analogiques au lieu d'un seul (et de
meilleure facture de surcroît), un écran tactile en façade, une surface
tactile au dos, et deux caméras capables de simuler des mini-jeux en
réalité augmentée. Le fameux bouton PlayStation fait lui aussi son
apparition juste en-dessous du stick gauche. Une fois prise en main, la
Vita surprend par sa légèreté et son intuitivité : on retrouve peu ou
prou les mêmes sensations que sur une PSP, malgré une taille plus large
et quelques modifications pas toujours idéales (mention spéciale aux
minuscules Start et Select, planqués en bas à droite de la façade, ou à
l'inévitable réduction de la tailles des quatre boutons
croix/carré/rond/triangle). La bête dispose enfin d'une fonction
gyroscopie, qui permet à votre console de situer son inclinaison dans
l'espace, tandis que le réglage du son passe désormais par deux boutons
sur la tranche supérieure
L'écran tactile semble, en revanche, encore perfectible, puisqu'il est
moins sensible au toucher qu'un iPhone, par exemple. Il n'était pas
rare, en effet, de s'y reprendre à plusieurs fois pour valider une
commande sur l'écran - revisionnez donc la présentation de ModNation Racers lors de la conférence pour comprendre. L'utilisation du gameplay tactile a néanmoins convaincu sur d'autres démos, notamment celle de Virtua Tennis 4,
qui a laissé une impression positive : grosso modo, il suffisait de
glisser le doigt de bas en haut pour frapper, de haut en bas pour
amortir, ou de faire l'aller-retour pour lober. Naturellement, la
direction donnée par le doigt, et la longueur du tracé, permettaient
d'ajuster la précision et la puissance de votre coup. Moins gadget qu'il
n'y paraît, et ce en dépit d'une générosité excessive dans les timings,
ce gameplay
tactile n'était du reste pas incompatible avec l'utilisation du stick
analogique gauche pour déplacer son joueur. Tout le monde est content,
ainsi.
LittleBigPlanet illustrait d'ailleurs avec une certaine efficacité les nouvelles possibilités de gameplay
offertes par la Vita : déplacer des objets (support, trampoline) avec
le doigt, activer des mécanismes, faire changer de plan un objet en
l'enfonçant du doigt, puis faire l'opération inverse en tapant à
l'arrière de la console... Pour résoudre certaines énigmes, comme par
exemple sauter dans un chariot hors de portée, il suffisait simplement
d'incliner son écran verticalement, afin de faire glisser le véhicule
vers le Sackboy. Un peu plus loin, Uncharted : Golden Abyss
utilisait aussi ce type d'interaction, pour faire sauter Nathan Drake
d'une corniche à une autre : notre démonstrateur nous invitait à
incliner sa Vita vers la gauche. Drake tend alors le bras en direction
de la corniche opposée. Il n'y avait plus qu'à bondir en validant avec
la croix.
Little Deviants semblait lui aussi valoir le coup d'oeil, avec ses faux airs de Wario Ware.
Les épreuves sollicitaient chacune un aspect de jouabilité de la
machine : gyroscopie, réalité augmentée, tactile, etc. Pas de
révolution, mais tout de même fort sympathique. Enfin le minimaliste Sound Shapes
a lui aussi eu droit à quatre minutes de notre précieuse attention :
comme son nom l'indique, ce jeu pour le moins atypique mettra en scène
des sons matérialisés sous diverses formes, que l'on parcourra dans un
erzatz de jeu de plate-forme en 2D. Forcément, à chaque contact avec un
bloc musical, le son associé sera libéré, formant une mélodie sur votre
passage. Chaque joueur pourra ainsi partager ses niveaux composés
lui-même, grâce à un éditeur qui semble jusqu'ici assez complet - c'est
du moins l'impression qui ressort après quelques minutes passées dessus.

C'est l'attrait numéro un de la Vita : sa puissance, supposée ou réelle,
qui égalerait presque celle d'une PlayStation 3. Soyons raisonnables,
même le magnifique Uncharted Golden Abyss
n'atteint pas (encore ?) le niveau de finesse et d'effets que l'on
s'attend à retrouver sur console de salon (surtout sur les décors, moins
percutants à l'oeil). Les titres restent tout de même trois coudées
au-dessus de toute concurrence en matière de jeux nomades, qu'il
s'agisse du visage de Nathan Drake aussi saisissant que sur PS3, ou des
modélisations des tennismen de Virtua Tennis 4.
Comme ce fut le cas pour la PSP à l'époque de sa sortie, le très
lumineux écran HD gomme par ailleurs quelques imperfections graphiques
ici et là, et l'ensemble tourne de surcroît sans ralentissement notable.
Autant dire que la machine en a clairement sous le capot, même si l'on
craint maintenant que l'autonomie de la batterie règle la facture de
toute cette débauche de textures.
avatar
feifong
Leaders/Modérateurs
Leaders/Modérateurs

Féminin Messages : 577
Date d'inscription : 27/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum